galvanoplastie

L’alchimie des Stampers

Troisième étape pour la fabrication d’un bon disque vinyle, c’est l’abréviation de la Galvanoplastie. Elle est confiée à un chimiste qui par le principe d’électrolyse donne naissance au « Stamper » que l’on insèrera ensuite dans les mâchoires de notre presse.

Prendre un bain, c’est Nickel !

Ressemblant à s’y méprendre à un disque de platine d’Elvis Presley ayant été décroché de son cadre, Il s’agit bien de plonger la laque, préalablement parsemée d’Argent, dans un bain de Nickel. le disque « père » ainsi obtenu fait ensuite l’objet de vérifications scrupuleuses, au microscope, afin de devenir un négatif parfait du disque.